Recherche ingénieur traitement de signal

La reconnaissance initiale des aspects morphologiques des activités cardiaques électriques, enregistrés à la surface de la peau est un exercice particulièrement difficile.
Réalisée pour la première fois en 1961, l’analyse était visuelle, ou auditive basée sur des rendus fréquentiels. L’analyse s’est ensuite orientée vers la comparaison mathématique des complexes électriques enregistrés par comparaison de différents paramètres. Malgré les progrès, l’analyse morphologique reste un enjeu. Elles s’appuie sur de nombreuses méthodes, ACP, ACI, sur des modèles utilisant filtrage, des opérateurs morphologiques, des transformations non-linéaires, des fractals, des algorithmes génétiques, des ondelettes, des gaussiennes, de la prédiction linéaire, et bien sûr des réseaux de neurones. Le meilleur est entre vos mains.
Ce travail sera fait dans le cadre d’une startup de la région. Le recrutement initial se fera sur un CDD.
L’ingénieur doit maîtriser l’approche mathématique et son implémentation logicielle.
Contact : Jean-Claude Barthelemy <jc.barthelemy[at]univ-st-etienne.fr>